Soutenance de thèse en Langue, Littérature et Civilisation françaises - Fayçal Bouiche

Vendredi 13 décembre 2019
Quand ? Le 13-12-2019,
de 14:00 à 18:00
Où ? Campus Carlone - Salle du conseil
S'adresser à
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

Vers une poétique du "récit de filiation" contemporain : autour de La Place (Gallimard, 1983) d'Annie Ernaux et des Vies minuscules (Gallimard, 1984) de Pierre Michon



 

Monsieur Fayçal Bouiche soutiendra sa thèse en littérature française le vendredi 13 décembre à 14h, en salle du conseil du campus Carlone, sur le thème suivant :
Vers une poétique du "récit de filiation" contemporain : autour de La Place (Gallimard, 1983) d'Annie Ernaux et des Vies minuscules (Gallimard, 1984) de Pierre Michon

Résumé de la thèse : 
Ce travail doctoral se veut être une approche comparative au sein de la littérature française contemporaine. L'intitulé du projet : « Vers une poétique du "récit de filiation" contemporain : autour de La Place (Gallimard, 1983) d’Annie Ernaux et des Vies minuscules (Gallimard, 1984) de Pierre Michon » se présentera comme l'expression synthétique en même temps que critique d'une tentative pour approcher, cerner et évaluer une partie non dénuée d’intérêt de cette littérature en plein essor. Ce sera tout d’abord l’occasion de montrer quels sont les caractéristiques, les défis et les limites du « récit de filiation », expression forgée par Dominique Viart dans un article qui date de 1999. Puis, en partant de ces résultats, il conviendra d’expliquer quel est l’intérêt littéraire et scientifique de l’étude des deux ouvrages du corpus et en quoi ils sont parfaitement représentatifs de la (re-)naissance de ce genre au début des années 80, ce qui se traduira concrètement par le succès quantitatif et qualitatif qui doit être interprété comme la preuve indéniable que cette époque contemporaine tente, à travers ce genre, de saisir certaines raisons profondes de son être et de son devenir. Cette recherche se servira délibérément d'une démarche qui mettra en œuvre des instruments d'analyse appartenant à plusieurs domaines distincts mais complémentaires : l'histoire littéraire, la littérature générale et comparée, la sociologie, l’ethnologie, l’anthropologie et la poétique de l’écriture intime. Ce choix est à la fois motivé par la formation initiale reçue en Lettres Modernes, et imposé par la nature même du sujet ; une lecture pluridisciplinaire de cette littérature en train de se faire et de ce genre émergent s’imposera de fait. Par ailleurs, dans le but de bien cerner la problématique, seront également adoptées des approches d’ordre historique, générique, thématique, stylistique et narratologique.








Plus d'information sur cet événement…