En adéquation avec les activités de recherche des laboratoires de la région, le Master Sciences du Vivant propose les 4 parcours suivants :

  • Génétique et Développement (GD)            
  • Neurosciences Cellulaires et Intégrées (NCI)           
  • Physio-Pathologie et Pharmacologie (P3)

Génétique Développement (GD)

L’objectif du parcours GD (Génétique et Développement) est de permettre aux étudiants d’acquérir un haut niveau de compétence dans les domaines de la génétique, biologie moléculaire, biologie cellulaire, développement animal et immunologie. Ces connaissances permettront aux étudiants de mieux appréhender les mécanismes génétiques, moléculaires et cellulaires qui contrôlent la mise en place des organismes eucaryotes supérieurs et qui assurent le fonctionnement de leur système immunitaire.

Neurosciences Cellulaires et Intégrées (NCI)

Le parcours NCI (Neurosciences Cellulaires et Intégrées) a pour objectif de donner aux étudiants de solides connaissances en Neurosciences fondamentales et cliniques. Les enseignements sont transdisciplinaires, allant de la molécule au comportement, prenant en compte les différents degrés de complexité de la communication au sein du système nerveux. Ils couvrent les différents champs conceptuels de la discipline : neurobiologie moléculaire et cellulaire, neuro-développement, neurophysiologie, neurosciences comportementales et cognitives, neurobiologie des pathologies cérébrales.

Physio-Pathologie et Pharmacologie (P3)

Le parcours P3 (Physio-Pathologie et Pharmacologie) a pour objectif de former des étudiants scientifiques et médecins en recherche fondamentale ou appliquée dans le domaine de la santé ainsi qu’en recherche clinique. Pour cela, les enseignements proposés permettront aux étudiants d’acquérir des compétences en physiologie intégrée (du moléculaire à l’organisme), en physio-pathologie, en métabolisme et nutrition, nouvelles approches thérapeutiques, et pharmacologie.

Bio-Informatique (BIM)

Le parcours Bio-informatique BIM a pour objectif de former des étudiants ayant une formation initiale en biologie et/ou bio-informatique aux approches de bio-informatique, d'analyse de données de grande dimension, et de modélisation, notamment pour des applications dans les domaines des Omiques et de l'Imagerie. Ces compétences leur permettront d’analyser, interpréter, modéliser et gérer les données numériques massives en sciences de la vie, quel que soit le champ d’application envisagé (génétique, écologie, neurologie, médecine...). Les diplômés de la formation pourront donc relever les défis actuels et futurs de la R&D à l’interface entre sciences de la vie, informatique et data science.