Le Président de l'OGC Nice à la rencontre des étudiants de STAPS

Jean-Pierre Rivere, Président de l'OGC Nice, est venu rencontrer les étudiants de licence de la faculté des sciences du sport le 16 mars dernier. L'occasion pour lui de répondre aux (nombreuses) questions des étudiants sur son expérience à la tête d'un grand club sportif.
Le Président de l'OGC Nice à la rencontre des étudiants de STAPS

Jean-Pierre Rivere face aux étudiants de la faculté des sciences du sport

Accueilli par Serge Colson, Doyen de la faculté des sciences du sport, Jean-Pierre Rivere est venu à la rencontre des étudiants de STAPS. Pas de conférence, ni de cours, le Président de l'OGC Nice s'est prêté à l'exercice des questions réponses pour parler football mais également pour leur faire partager son expérience de président d'un club de Ligue 1. Avec comme maitre de cérémonie, Yvan Gastaud, historien, passionné de sport en général et du club niçois en particulier.

Les questions ont tourné autour de l'histoire du club, de sa gestion au quotidien et de ses perspectives d'avenir.

Une des premières questions posée a porté sur l'arrivée de Jean-Pierre Rivere à la tête du club. A 50 ans, cet entrepreneur venait de vendre son entreprise et n'était pas prêt à en recréer une autre. Par contre le challenge d'acheter ce club qu'il connaissait et de lui faire reprendre une nouvelle trajectoire tombait à point nommé. Même s'il avoue que le côté très médiatique du foot l'a un peu fait hésiter au départ.

Sur sa manière de diriger le club, Jean-Pierre Rivere explique qu'il assure seulement un mi-temps à la tête du club niçois à l'inverse d'autres présidents et que selon lui, le rôle d'un dirigeant est de donner une stratégie, des objectifs et d'indiquer la manière de les atteindre. "J'ai la chance d'être remarquablement entouré par des gens de qualité et je pense que ce côté familial est dû au fait que nous travaillons tous avec beaucoup de coeur et que nous faisons les choses avec plaisir."

Le Président alerte sur les dangers du foot qui peuvent guetter toutes les personnes qui travaillent dans ce domaine "C'est un sport très médiatisé où l'on peut facilement prendre la grosse tête. Mais à l'OGC Nice, la gestion familiale du club et les personnes qui y travaillent permettent de prendre les choses de manière simple et naturelle". Pour lui, il est important de recruter les bonnes personnes aux bons postes, de les faire adhérer au projet commun. "Le rôle du dirigeant est de leur donner envie de participer au projet car la notion de plaisir doit être importante" précise Jean-Pierre Rivere.

Sur les perspectives de gestion du club, Jean-Pierre Rivere est revenu sur l'importance donnée aux jeunes joueurs issus du centre de formation dans la stratégie du club. "En championnat, on a l'obligation du résultat, en prenant des jeunes, on sait qu'on va perdre des points en route car il leur faut un peu de temps pour prendre de l'expérience. mais c'est un investissement indispensable car ce sont des points gagnés les années d'après". Cette stratégie de recrutement de jeunes joueurs, se combine au recrutement de joueurs internationaux, souvent en difficulté dans leur club d'appartenance, pour le temps d'une saison. Et c'est l'association de ces joueurs internationaux avec ces jeunes recrues qui fait la spécificité du club et lui permet de réussir depuis quelques saisons.

En conclusion et avant de quitter les étudiants, le Président Rivere a souhaité leur donner un dernier conseil : "Vous faites des études et avez à coeur de réussir. Mais faites vous plaisir et n'oubliez jamais que rien n'est impossible."

Delphine Sanfilippo