CONFERENCE SPORT : Le sport accélérateur de l’économie des Alpes-Maritimes

L’UPE06 a officiellement donné le coup d’envoi de la structuration de la filière économique du sport dans les Alpes-Maritimes dans la continuité du contrat de filière national signé par le MEDEF et la CPME avec l’Etat en Mars 2016.

Ce contrat de filière engage les acteurs dans des actions au bénéfice de l’innovation, de la formation, du développement de l’attractivité des territoires français et de notre commerce extérieur.

Notre territoire, outre la force du panorama (véritable terrain de sport à ciel ouvert à l’année), détient une tradition de grands événements sportifs internationaux, organise des événements récurrents de grande renommée et dispose également d’entreprises leaders dans leur domaine, de clusters dédiés au sport, de nombreux clubs sportifs d’élite, d’une offre d’infrastructures sportives en plein développement, et enfin d’une dynamique Sport et Technologie autour de la French Tech Côte d’Azur.

Les entreprises azuréennes, présentes sur tous les segments de l’économie du sport, démontrent un savoir-faire et une expertise reconnus dans le monde : architecture, BTP, énergie, transports, gestion des flux, sécurité, environnement, télécommunication, assurances, billetterie, restauration collective, matériels d’équipements sportifs et gestion des infrastructures, organisation d’événements pour ne citer qu’eux.

L’UPE 06 en partenariat avec l’Etat et la CCI NCA en lien avec les collectivités locales de notre département réunira ces prochains mois les acteurs économiques et sportifs, pour mettre en œuvre les actions préconisées par, le contrat de filière, et sensibiliser les entreprises de notre territoire aux opportunités que génère la structuration de la filière sport.

A cet égard la mise en œuvre de la convention de partenariat signée avec l’Université de NICE SOPHIA ANTIPOLIS et l’IAE de NICE à l’occasion de cette manifestation permettra, d’identifier les principales évolutions des métiers et compétences de la filière sport aidant ainsi les acteurs de la filière à anticiper les futures évolutions de ce secteur en développant des compétences transversales notamment comme les langues et le digital, et  en rapprochant les besoins des entreprises de la filière des acteurs de l’enseignement supérieur.