Exposition sur l’histoire du tourisme en Nouvelle-Calédonie

Le professeur Jean-Christophe Gay était à l’inauguration de l’exposition sur l’histoire du tourisme en Nouvelle-Calédonie au musée de la ville de Nouméa le 15 novembre 2017

Jean-Christophe Gay, professeur à l’IAE de Nice, était à Nouméa le 15 novembre dernier pour l’inauguration d’une exposition sur l’histoire du tourisme en Nouvelle-Calédonie, en qualité de commissaire de cette exposition. Celle-ci met en relief, au-delà des souvenirs de famille, des voyages lointains ou des paysages enchanteurs, l’histoire sociale d’un territoire, la libération des corps et le passage d’une société coloniale, ségrégationniste et ultra-inégalitaire, à une société s’ouvrant progressivement sur le monde et les autres, dans laquelle tourisme et loisirs se démocratisent. En d’autres termes, le tourisme est une autre manière de comprendre le « rééquilibrage » à l’œuvre en Nouvelle-Calédonie depuis les accords de Nouméa (1988) et de Matignon (1998). Une journée de conférences a été organisée le samedi 18 novembre à l’université de la Nouvelle-Calédonie et Jean-Christophe Gay a fait deux exposés, le premier sur l’histoire du tourisme dans le Pacifique, le second sur les tendances actuelles dans le tourisme tropical insulaire.

Jean-Christophe Gay a rédigé le catalogue de l’exposition, de 164 pages et à la très riche iconographie (650 illustrations). Ce catalogue, intitulé Un coin de paradis. Vacances et tourisme en Nouvelle-Calédonie (2017), est complètement téléchargeable sur sa page web.