L’écosystèmes d’affaires au cœur des premières Assises internationales de management à Fès

Ecosystèmes d’affaires au cœur des premières Assises internationales de management ont constitué le menu d’une rencontre, organisée les 18 et 19 mai courant à Fès, à l’instigation de la ''Conférence intercontinentale des Universités & Grandes Ecoles''.

Initié en partenariat avec le CAEI (Conseil africain de l'entrepreneuriat et l'innovation), le COMREFAS, RISO, les deux groupes d'enseignement supérieur privé en Afrique "RUSTA" et "Sup’management", cet évènement  a eu lieu en présence de plusieurs personnalités et institutions de l'enseignement supérieur, de la recherche, de l'entrepreneuriat, des affaires et de la société civile, qui sont venues de plusieurs pays : Maroc, France, Espagne, Mali, Algérie, Mauritanie, Burkina Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, R.D.Congo et Bénin. 


Les actes de ces Assises ont été déclinés sous forme de deux tables rondes réunissant des universitaires, des chercheurs et des spécialistes de l'entrepreneuriat, de l'innovation. Les débats étaient enrichissants et productifs  d’un ensemble d'idées et de propositions pour le développement du continent. 


Quant aux thématiques abordées, elles se sont surtout penchées sur la coopération académique, les outils financiers, les défis de l’interculturalité, les rapports du droit des affaires subsahariennes avec le traité OHADA et enfin les différentes opportunités de développement. 


Les assises ont connu des moments forts avec les contributions de Nadine Tournois, directrice de l’IAE de Nice, Isabelle Bébéar, directrice de BPI France, Fédéric Dohou, président du RUSTA et CAEI, Aliouat Boualem vice-président du CAEI, Oumnia Sbai, femme d’affaires, Sif Allah Alouani, coach entrepreneurial, Ahmed Ammo, directeur Offshore Fès et le célèbre chercheur Prix de l’innovation en Afrique Adnane Remmal, ainsi que plusieurs personnalités de renom. 


Il y a eu également, en marge de cette manifestation scientifique, la tenue du Forum citoyen panafricain dans sa deuxième édition, avec la présence du Conseil de la région Fès-Meknès, du CRI, de la zone offshore et d'autres institutions. 


Deux initiatives phares ont été adoptées à cet effet, à savoir la mise en place d’une synergie entre les différentes structures partenaires du projet, donnant naissance à un réseau.  En fait, la CIUGE , le CAEI, le COMREFAS, RUSTA et Sup’management constituent le noyau dur de cette initiative. Toutes autres institutions ou réseaux d’institutions qui adhèrent à l'une de ces structures peuvent bien entendu intégrer le réseau.  La seconde initiative a trait à la mise en œuvre d'un consortium de recherche, baptisé “Consortium intercontinental de recherche et d’innovation (CIRI), composé de chercheurs. 


Pour ce qui est de la gouvernance du CIRI, il comprend : Idrissi Erkik  (président), Aliouat & Frédéric (vice-présidents), Daoud et Nekka (Secrétariat général), Diallo & Alaoui & Rahmani (responsables des 3 axes : entrepreneuriat, dynamique territoriale, innovation). Quant au Conseil scientifique (conseil de laboratoire), il comprend 8 membres : 3 membres de la gouvernance et 5 entrepreneurs institutionnels. 


Au sujet de cette dernière initiative, le président du CIRI, Idrissi Erkik, a souligné qu’elle est «très pertinente d’autant que l'Afrique est une nouvelle cible des chercheurs au Maroc mais aussi dans un certain nombre de pays européens, et que le développement de notre continent doit être soutenu par des programmes de recherche scientifique susceptibles d'apporter des solutions aux problématiques et aux maux de l'Afrique». Par ailleurs, l'évènement a clôturé ses travaux par la signature d'un protocole d’accord CIUGE-CAEI, afin que l'enseignement et la recherche (créneaux de la première structure), l'entrepreneuriat, l'innovation et le développement (créneaux de la deuxième structure), constituent des axes de la synergie créée entre les deux structures. 
Ces actes ont permis d’adopter le plan  de ces trois structures, ainsi que la mise en place d’une série d’actions, l’objectif étant de concrétiser ledit plan (Prix, workshops, communication, levée de fonds,…).

Source : http://www.libe.ma/L-ecosystemes-d-affaires-au-coeur-des-premieres-Assises-internationales-de-management-a-Fes_a86780.html