Le site choc de trois étudiantes du Master Communication de l'IAE Nice

«Louer-un-animal-de-compagnie.com» se répand sur le Net et choque les internautes... Sauf qu'il faut parfois gratter et aller au-delà des apparences avant d'aboyer avec la meute.

Article vu dans le Nice Matin du 5 janvier 2017 - voir l'article

-----------------------------

Envie de cajoler un hamster pendant quelques jours? Bobby est disponible pour 4,90 €.

Avoir un toutou vous démange, mais pas pour toujours? Rocky, le chihuahua vous attend. Avec une promo de fin d'année: 30,90 €, au lieu de 38,90 €. Nom d'un chien, quelle belle affaire!

Un chat? OK, mais seulement pour les quelques mois d'hiver où ces derniers ne perdent pas leurs poils par touffes. Cliquez et mettez Mila dans votre panier.


UNE START-UP QUI A DU CHIEN 

C'est une start-up qui a du chien qui vient de se lancer sur Internet. Après Adopteunmec.com, trois jeunes Niçoises ont créé Louer-un-animal-de-compagnie.com.

Tout... tout est bien expliqué sur leur site.

1. Je choisis.

2. Je commande: "Parmi nos 3 formules de location à la carte: "Un peu" location/jour; "Beaucoup" location/mois; "À la folie" location/an."

3. Je reçois: "À la maison" ou en "Point relais" (animaleries…)"

La plateforme, mise en ligne lundi à 10h30 déchaîne déjà les passions, malgré la mise en garde des créatrices. "Regardez le site dans son intégralité, vous aurez une surprise".

Certains comprennent. D'autres donnent leur langue aux chats. Et d'autres encore, continuent de hurler avec les loups.

Comme Mary, furax, sur Facebook: "Je viens donc de découvrir en 'intégralité' votre site, je suis encore plus affligée [...] C'est plus que scandaleux. Je vais partager votre site sur toutes les pages associatives pour la cause animale. Je ne pensais vraiment pas que la connerie humaine pouvait en arriver à ce stade..." Et Mary est loin d'être la seule à monter sur ses grands chevaux.

Beaucoup de coups de griffe pour rien? Et oui. Car, bien sûr, le but de ce site n'est pas de louer Médor, mais bien d'interpeller.

Et l'initiative des trois étudiantes dans le cadre de leur cours de communication extérieure a fait mouche.


"CHOQUER POUR FAIRE RÉAGIR"

Marine Di Franco, 22 ans, Auriane Bettolini, 23 ans et Kelly Lortal, 23 ans, en Master 2 de communication organisationnelle de l'IAE de Nice, ont eu l'idée de lancer cette start-up imaginaire dans le but de "sensibiliser sur l'achat ou l'adoption d'un animal". 

"Dans le cadre de notre cours nous devions créer un buzz par le biais des réseaux sociaux et comme la cause animale nous tient à cœur, nous avons choisi ce thème-là", explique Marine. 

"Le but, choquer pour faire réagir, répond-elle. Même si certaines personnes ne comprennent toujours pas que ce site n'existe pas, il y a plus de positif que de négatif. D'ailleurs certaines personnes ne vont même pas lire pour comprendre et continue à s'énerver, c'est symptomatique d'une société où les gens ne s'engagent plus que superficiellement dans tous les domaines".

Ce travail effectué dans le cadre de leur cursus scolaire, a été réalisé en partenariat avec GALA, une association de protection des animaux. "

Sur notre start-up imaginaire vous pouvez leur faire un don", conclut Marine.