Thomas GAUDIN, étudiant en Master 2 CCA, promo 2020

Venez à la rencontre de Thomas, jeune étudiant de 22 ans qui découvert sa passion pour la comptabilité lorsqu'il était l’IAE de Saint-Etienne en Licence Économie Gestion. Suite à ça, il est parti direction la Côte d'Azur afin de découvrir la vie et la culture Niçoise mais surtout pour effectuer ses deux années d'alternance au sein du Master Comptabilité Contrôle Audit (CCA) à l'IAE NICE.

Quel a été ton parcours jusqu'ici ? 

J’ai effectué deux années à l’IAE de Saint-Etienne en Licence Économie Gestion. Issu d’un bac ES, j’aime beaucoup m’intéresser au monde économique dans lequel nous évoluons. C’est ce qui m’a conduit à postuler dans cette formation. Avant, je ne connaissais pas du tout la comptabilité et j’ai tout de suite accroché. J’ai rencontré plusieurs experts-comptables et fait plusieurs recherches sur ce métier et je me suis dit que ça pouvait être un bon projet professionnel. C’est pourquoi j’ai candidaté au parcours CCA de l’IAE de Nice.  

Cette filière permet de valider par équivalence le Diplôme Supérieur de Comptabilité (DCG) ainsi que cinq épreuves sur sept du Diplôme Supérieur de la Comptabilité et de la Gestion (DSCG) nécessaires pour s’inscrire au diplôme d’expert-comptable. Le filière CCA était donc pour moi celle la plus adaptée à mon projet. De plus, elle permet d’apprendre tous les fondamentaux en terme de gestion d’entreprise et ouvre un grand panel de possibilités en sortie d’étude. Le profil des étudiants du master CCA est plutôt recherché sur le marché du travail ce qui est aussi un plus pour moi. 

Comment se passe ton alternance ?  

Je suis collaborateur comptable et audit en alternance depuis bientôt deux ans au sein du cabinet « Concertæ » à Nice. 

Concernant la partie expertise-comptable, un portefeuille de dossier m’a été attribué. Je gère la tenue des comptes de la déclaration de TVA à l’établissement des comptes annuels (bilan, compte de résultat, annexe, liasse fiscale…) en passant par les déclarations fiscales. Je suis directement en contact avec les clients qui est un des aspects du métier qui me plaît le plus. J’échange aussi beaucoup avec l’expert-comptable ce qui permet d’accélérer mon apprentissage. 

Pour ce qui est de l’audit, j’interviens sur des dossiers qui me sont attribués en début d’année. En général, nous travaillons en équipe de deux ou trois personnes. Je participe à la revue des cycles et à l’élaboration des notes de synthèse nécessaire à la certification des comptes. Nous sommes régulièrement en déplacement au sein des entreprises et au contact de la direction générale ou de la direction financière. C’est une partie du métier très intéressante. 

Les atouts du Master CCA : 

Un des principaux atouts de la formation CCA à l’IAE de Nice est l’adéquation des enseignements donnés avec les besoins du monde professionnel, notamment des cabinets d’expertise-comptable. Étant collaborateur depuis deux ans en cabinet, je me suis rendu compte que notre formation permet d’évoluer avec des bases solides et nécessaires aux métiers de la comptabilité. C’est un vrai plus car cela permet d’être à l’aise avec les problématiques professionnelles et de trouver rapidement des solutions adaptées. Bien entendu il arrive parfois de se trouver sans réponse mais il suffit d’échanger avec ses managers pour rapidement comprendre les choses.  

Je pense que cette adéquation est en partie liée au fait que les enseignements sont réalisés en grande partie par des professionnels de la région, experts-comptables, commissaires-aux-comptes, directeurs financiers ou encore avocats. C’est ce qui permet d’être aussi proche du monde professionnel. En tant qu’étudiant je trouve cela très appréciable de pouvoir échanger avec des personnes connaissant leur métier et les enjeux du terrain. Les différentes matières enseignées permettent aussi d’avoir une compréhension plus large de la gestion d’entreprise et permet d’avoir une vision globale de leur vie économique. 

Un autre point important est le fait de pouvoir effectuer cette formation en alternance. Pour ma part j’ai choisie de le faire au sein d’un cabinet d’expertise-comptable nommé « Concertæ » implanté à Nice et à Cannes. J’y pratique l’expertise-comptable et l’audit. Cette option permet de mettre en application les cours théoriques directement en pratique et de faire un parallèle entre les deux tout au long de l’apprentissage. Cela permet aussi de mettre un pied progressivement dans le monde professionnel et de gagner de l’argent parfois nécessaire à la vie étudiante. 

Enfin, l’association de la filière « Avenir CCA », entretient un réseau dynamique avec les professionnels grâce à ses différents partenariats avec des cabinets d’expertise-comptable de la région, allant du petit cabinet au Big4 internationaux. Des job-dating sont organisés en début et en cours d’année pour trouver un stage ou bien une alternance. Grâce à ça, j’ai trouvé mon stage de licence le premier jour de la rentrée. Ne connaissant personne à mon arrivée, ça a été pour moi un vrai plus. Plusieurs évènements et notamment un gala sont organisés chaque année, ce qui permet de faire des nouvelles rencontres et d’élargir son réseau professionnel. 

Le seul point noir de cette formation est le fait que les stages ne soient pas obligatoire à l’international. Je pense que c’est lié à son contenu qui demande de connaître le métier d’expert-comptable ainsi que le droit français. 

Ces trois années m’ont fait grandir, autant professionnellement que personnellement. Elles m’ont permis de prendre énormément de recul sur les choses. Je n’en retiendrais que de bons souvenirs (à part les heures et les week-ends passés à la BU) et que de bonnes rencontres.  

Ton choix concernant l'IAE NICE : 

J’étais déjà dans un IAE avant celui de Nice et j’ai bien aimé les méthodes de fonctionnement et d’enseignement. Aujourd’hui les IAE sont les écoles de commerce du secteur public et j’y trouve mon compte. Réseau, formation, insertion professionnelle, accompagnement, tout est mis en place pour favoriser son arrivé sur le marché du travail. Les IAE sont de plus en plus reconnus dans le monde professionnel, notamment sur la Côte, et ça se ressent. En master CCA, aujourd’hui, ce sont les entreprises qui viennent directement rechercher leurs futurs collaborateurs à la sortie du diplôme et ça, c’est très appréciable. 

Les conseils de Thomas : 

Je pense qu’il faut être motivé et rigoureux tout au long de ce cursus. Cette filière demande un investissement assez important surtout que les enseignements se suivent et se construisent au fur et à mesure des trois ans. Il faut être organisé et impliqué dans les cours, surtout si la formation est suivie en alternance qui a un rythme plus soutenu (3 jours en cours et 2 en entreprise). S’impliquer et se sentir intéressé par la vie de la filière et de la profession est aussi important, cela permet de prendre de l’avance sur l’entrée dans la vie professionnelle. 

Même si les cours et le travail sont importants, je dirais qu’il faut aussi relativiser car les années d’études sont vraiment cools à vivre, il faut en profiter un maximum et prendre tout ce qu’elles ont à offrir.  

Découvrez Thomas (LinkedIn)

>> Plus d'informations sur le Master 2 Comptabilité-Contrôle-Audit <<