Projet SMDE

Le projet Sources et Méthodologie du Droit Economique s’appuie sur un ancrage disciplinaire fort, dans le souci de favoriser des approches interdisciplinaires entre droit, économie et gestion. L’originalité du projet est d’approfondir les explications des phénomènes économiques et notamment des phénomènes de pouvoir économique. A cette fin, il approfondit les travaux déjà entrepris sur le pluralisme des sources du droit économique.

Le projet Sources et Méthodologie du Droit Economique s’appuie sur un ancrage disciplinaire fort, dans le souci de favoriser des approches interdisciplinaires entre droit, économie et gestion. L’originalité du projet est d’approfondir les explications des phénomènes économiques et notamment des phénomènes de pouvoir économique. A cette fin, il approfondit les travaux déjà entrepris sur le pluralisme des sources du droit économique.

Les travaux de l'équipe attestent également de l’originalité de la démarche méthodologique du projet. Les membres du projet ont à cœur de décrypter les questions étudiées à travers l’analyse substantielle, qui constitue de longue date une méthode originale, propre à l’Ecole de droit économique de Nice. Cette méthode permet de fournir les clefs d’une « saisie juridique » appropriée des questions analysées, en dépassant leur qualification formelle pour s’intéresser à leur substance. L'analyse est critique par essence.

Le projet a aussi pour objet de comparer ses propres analyses sur les concepts étudiés avec les méthodes et analyses dégagées dans les autres sciences sociales représentées au sein du GREDEG (ex. principe de précaution, éco-organismes, contentieux économiques, concepts juridiques du droit de l’environnement, etc.). En effet, les passerelles entre droit privé et droit public, mais aussi entre droit, économie, gestion, philosophie ou sociologie sont un trait marquant des travaux de l’équipe.

 

Responsables du Projet : Eva Mouial-Bassilana et Irina Parachkévova