Eco Système d’Innovation et Apprentissage

Eco Système d’Innovation et Apprentissage


Responsables du projet :  Amel Attour et Nathalie Lazaric

Le programme de recherche d’ESIA s’articule autour de la question des dynamiques des écosystèmes face aux ‘Grand Challengs’. Définis comme des problèmes globaux dont la résolution ne peut être effective sans effort de collaboration et de coordination, les travaux d’ESIA ont pour ambition de répondre aux défis technologiques, climatiques et sociétaux (Ferraro et al. 2015)[1] qui amènent à repenser et à organiser différemment les innovations et les ressources disponibles. L’innovation, dans ce cadre, ne repose plus sur des seuls acteurs héroïques, mais sur une innovation plus sociale et inclusive, à finalité environnementale qui inclut d’autres modes de gouvernance et d’autres finalités que la seule recherche de profit.

Nos travaux reposent ainsi sur trois piliers, décrits ci-dessous :

 (1) Connaissances et dynamique organisationnelle 

L’émergence de nouvelles formes d’organisation pose la question de savoir comment les acteurs de l’innovation apprennent, se coordonnent et s’alignent dans le cadre de projets pour créer et échanger des connaissances permettant de relever les grands défis d’aujourd’hui. Pour répondre à ces questions, nos travaux ont pour objet de comprendre différents types d’écosystèmes innovants :  l’écosystème de la smart city et l’écosystème de l’intelligence artificielle.

 

 (2) Entrepreneuriat et innovation numérique 

L’innovation de services existants ou nouveaux intensifie, dans le contexte actuel de transformation numérique de l’industrie, la reconfiguration et/ou l’émergence de nouveaux modèles d’affaires. Les processus d’innovation numérique sont étudiés à l’appui d’une double approche : l’offre de services d’une part, et la demande de services innovants d’autre part. L’intérêt est ici porté sur les problématiques organisationnelles, stratégiques et sociales que pose la conception de services innovants pour faire face aux défis technologiques, climatiques et sociétaux contemporains. Trois types d’écosystèmes sont investigués : l’écosystème de la mobilité, l’écosystème de l’énergie, l’écosystème de la santé.

 

 (3) Développement durable et résilience

Nos travaux s’interrogent aussi sur les fondements d’un développement durable sans inclusion sociale ? Dans cette optique, et su l’éco- innovations dans l’agriculture, nos recherches observent les changements technologiques ainsi que l’évolution du système agricole (pratiques, valeurs et routines).  Au niveau de la transition énergétique, nos travaux incluent les changements individuels et institutionnels pour faire face aux risques majeurs et préserver la résilience technologique face aux défis du nucléaire. Nos travaux mobilisent aussi la notion de justice sociale et environnementale, indissociable du développement durable, et de l’acceptation des nouveaux écosystèmes qui sont mis en place.


[1]   Ferraro et al., (2015), “Tackling Grand challenges pragmatically: Robust action revisited”, Organization studies, vol. 36 (3), 363-390.


Membres du projet

Membres permanents : Amitabh Anand, Francesco Appio (50%), Lise Arena, Amel Attour, Artaza Abaroa Felipe, Cécile Ayerbe, Damien Bazin, Adel Ben Youssef, Manuel Boutet, Francesco Castellaneta, Philippe Chéreau, Bruno Cirillo (50%), Rani Dang, Ludovic Dibiaggio (50%), Arnaud Gautier, Samy Guesmi, Anthony Hussenot, Renata Kaminska, Nathalie Lazaric, Edward Lorenz, Aura Parmentier, Ivan Pastorelli, Evelyne Rouby, Eve Saint-GermesCatherine Thomas, Béatrice Toustou, Jean-Sébastien Vayre (50%), Isabelle Walsh, Diego Zunino.

Doctorants et post-doctorants : Nadyah Abdel Salam Sarhan, Alexandre Azoulay, Sirine Barbouchi, Sarah Bassite, Kawtar Belahmira, Caroline Boulos, Sibylle Bui, Saveria Cécchi, Thomas Côte, Svetlana Klessova, Natalia Krasnopevtseva, Alizée Lacosta, Woodrow Matthews, Elise Milano-Mayan, Amir Mousavi, Oksana Polova, Nicolas Rougiers, Lavika Sachdeva, Sothearath Seang, Ahmed Taktak, Valentina Teslenko, Tan Tran Thaï, Monica Wiecek, Aruziak Zakaryan.

Membres associés : Séverine Borderon, Hilary Collins, Geneviève Fontaine, Dorota Leszczynska.

Publications du projet

Publications dans HAL-SHS