COVID-19 ou COmment VIvre Décemment ? -19 propositions pour l'avenir

Cet essai fait le constat de la situation actuelle du monde, et s’oriente ensuite vers des solutions constructives, reposant sur la nécessité de rétablir les connexions internes, sociales et naturelles supportant notre bien-être. Pour maintes raisons, ces connexions ont été distendues par notre société, ce qui aboutit à des catastrophes (sanitaires, écologiques,géopolitiques, psychologiques…).

Cet essai fait le constat de la situation actuelle du monde, et s’oriente ensuite vers des solutions constructives, reposant sur la nécessité de rétablir les connexions internes, sociales et naturelles supportant notre bien-être. Pour maintes raisons, ces connexions ont été distendues par notre société, ce qui aboutit à des catastrophes (sanitaires, écologiques,géopolitiques, psychologiques…).
De nombreux domaines de la vie sociale sont ainsi abordés et « réinventés » : des loisirs aux métiers, de la polis à la police et à la résolution des conflits (que l’on appelle « justice »), de notre manière de consommer à notre manière de nous soigner, jusqu’à l’éducation, pierre de voûte de toute société. Les nouvelles propositions et positions sont à la fois originales et parfois surprenantes).
L’ouvrage est d’autant plus émancipateur qu’il ne propose pas de formes normalisées de vie nouvelle, mais simplement leurs principes fondateurs. Ensuite, à chacun·e de s’en emparer pour construire son propre mode de vie et reprendre les rênes de son existence.

Au fil des pages…

Les ressorts naturels à de nouvelles organisations collectives se subsument sous une seule et même bannière : les liens inextricables existant dans la nature et dans notre nature. Nous sommes toutes et tous dépendants les uns des autres, de nos malheurs
comme de nos bonheurs. L’ensemble du vivant est implacablement lié. Nos destinées sont embarquées sur le même navire : soigner une partie de ce navire revient à soigner l’ensemble de son équipage. Et prendre soin de l’ensemble revient à améliorer
chacune de ses parties. Élever l’humanité revient à élever l’ensemble des êtres (et pas seulement certain.es) et des éléments (eau, air, minéraux, etc.) vers plus de bien-être et de qualité.
De plus en plus de preuves physiques, biologiques, écologiques, neuropsychologiques et sociales attestent la présence de ces liens inextricables.
Sur le plan physique, nous pouvons par exemple citer le principe d’intrication qui stipule que deux éléments initialement liés le restent « éternellement ». C’est-à-dire que si, dans leur vie, un de ces deux éléments est modifié, l’autre l’est aussi. Or, n’étions-nous pas toutes et tous lié.es à l’origine, lors du Big Bang, si cette hypothèse est vraie ? N’étions-nous pas toutes et tous lié.es plus largement à l’ensemble du vivant et du minéral dans et par lesquels nous nous sommes développés ?!… C’est ce qui fait dire à Hubert Reeves que nous sommes des poussières d’étoiles, au sens propre et chimique de l’expression. Si le principe d’intrication s’applique à toute entité sur Terre et dans notre univers, alors il est normal que le bonheur ou le malheur ressenti par l’une de ces
entités impacte et modifie aussi toutes les autres. Cette intrication physique impacte aussi les liens biologiques entre vivants.

Quatrième de couverture

L’auteur profite de ce moment de pause permis par la crise du coronavirus pour réfléchir à la création de modes de vie plus durables et plus épanouis.
Au-delà de l’urgence sanitaire qu’elle provoque, cette pandémie dévoile en effet nos limites et donc nos marges de manoeuvre et de progrès vers un tout autre monde. Nous sommes intimement et profondément appelés à changer et à nous repenser, dans notre rapport aux autres, à la nature et à nous-même. C’est ce que nous invite à faire cet essai qui, loin d’être normatif, ouvre au contraire à tous les possibles.
« Du chaos naissent les étoiles » disait Charlie Chaplin. Que cet ouvrage soit une petite étoile parmi tant d’autres pour former de nouvelles constellations ! À nous tous·tes de les développer ensemble, sans attendre que les décideurs le fassent (car ils ne le feront pas !).