GIRAUD Stéphanie, Psychologue Ergonome

Responsabilités

Doctorant ou Post-doctorant (Post-doctorante)
Laboratoire d’Anthropologie et de Psychologie Cognitives et Sociales (LAPCOS)
Université Nice Sophia Antipolis (UNS)

Distinctions

  • Prix du meilleur article de la conférence nationale avec comité de sélection : Giraud & Jouffrais, Handicap 2016
  • Lauréate au concours « Ma thèse en 180 secondes » (Université Côte d'Azur, 2014)

Biographie

I am a cognitive ergonomist with a Ph.D. in cognitive and ergonomic psychology whose interests lie in Human-Computer Interaction, especially the usability of computer interfaces for visually impaired people.

I am a postdoctoral researcher at the national institute of research in computer science in Bordeaux (INRIA) and an associate researcher in the laboratory of clinical, cognitive, and social anthropology and psychology (LAPCOS) at Nice Sophia Antipolis University, member of University of Nice Côte d’Azur, France. 


Recherche et activités
Domaines de recherche
Psychologie cognitive et Ergonomie
Projets de recherche

Mes recherches s’inscrivent dans le courant de la Psychologie cognitive et de l’Ergonomie cognitive. Mes intérêts se rassemblent autour de la problématique de l’accessibilité des interfaces informatiques pour les personnes handicapées ou en perte d’autonomie, et plus précisément, des personnes déficientes visuelles ainsi que les personnes âgées. Par conséquent, cette problématique partage mes intérêts en plusieurs parties :

-       le fonctionnement cognitif des utilisateurs, notamment les processus mnésiques et attentionnels, et plus précisément la charge cognitive, ainsi que les processus de lecture et de compréhension de ces utilisateurs,

-       l’Interaction Homme-Machine, notamment les interactions entre les utilisateurs et leurs technologies d’assistance, les moyens utilisés et les problèmes rencontrés lors de cette utilisation,

-       les spécificités des utilisateurs, notamment leurs stratégies, leurs motifs, et besoins spécifiques selon l’activité et le contexte dans lequel ils se trouvent,

-       les nouvelles technologies d’interaction telles que les imprimantes 3D, cartes microprocesseurs, tablettes numériques et nouvelles formes d’interaction non-visuelles qui permettent une adaptation personnalisée à l’individu,

-       les différentes approches de l’accessibilité, notamment une approche qui prône une conception centrée-utilisateur pour répondre pleinement et adéquatement aux besoins des utilisateurs.

Missions

2017 - 2018 : Post-doctorat “HomeAssist” : Assistant numérique domiciliaire destiné à la personne âgée pour le maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie :

Mon travail est réalisé au sein d‘une équipe pluridisciplinaire (PHOENIX) qui partage ses compétences et connaissances autour d’une même problématique : fournir un maximum d’autonomie à la personne âgée au sein de son domicile avec la solution d’assistance « HomeAssist ». Cette solution a pour objectif de répondre aux besoins de la personne âgée mais également des aidants, qu’ils soient professionnels ou familiaux, pour les activités du quotidien (la toilette, le lever ou le coucher, la préparation de repas, la prise de médicaments, etc.), pour maintenir le lien social, et la sécurité dans le foyer (lorsque la cuisinière est restée allumée par exemple), allégeant ainsi la charge de travail de l’aidant. Elle comprend des capteurs sans fil (contrôleurs de prises électriques, de contacts de porte, capteurs de mouvements) pour capturer ce qui se passe dans le foyer, une passerelle entre le domicile de l’utilisateur et le serveur d’exécution qui transmet les informations, et deux tablettes pour interagir avec la personne âgée. Dans ce cadre, mon travail s’appuie sur deux langages de programmation – un langage pour la détection d’activités et un langage pour l’analyse de risque (chute, ouverture de la porte d’entrée, etc.) - conçus spécifiquement pour être le plus simple possible afin que les aidants qui assistent la personne âgée puissent l’utiliser et insérer leurs besoins et ceux observés de la personne âgée directement. Mon rôle est d’évaluer si ces langages de programmation répondent correctement aux besoins des aidants, s’ils sont expressifs (le langage est-il bien structuré ? peut-on naviguer facilement à l’intérieur ? les aidants le comprennent-ils bien ?), et si les scripts sont pertinents.

 

2015 - 2016 : Post-doctorat Design and evaluation of interactive 3D models for space learning in visually impaired users” :

Mon travail se base sur un projet novateur qui vise à évaluer l’application de méthodes « Do-It-Yourself » à partir d’impression 3D et d’outils de prototypage rapide bon marché (Touch Board, Makey Makey, Raspberry) par les professionnels de la déficience visuelle (enseignants spécialisés, éducateurs, etc.). L’objectif du projet est de fournir une autonomie complète à ces professionnels lors de la conception des supports pédagogiques destinés à leurs activités mais également de fournir une meilleure utilisabilité de ces supports lors des sessions d’apprentissage pour les élèves déficients visuels. Les méthodes « Do-It-Yourself » permettent ainsi de répondre le plus adéquatement possible aux besoins des professionnels et des élèves déficients visuels. Lors de ce projet, en collaboration avec l’Institut des Jeunes Aveugles de Toulouse, de nombreux prototypes ont vu le jour au cours des sessions de conception participative qui ont fait l'objet d'observations afin d'évaluer les usages des professionnels. Les prototypes créés étaient très variés tels qu’un abécédaire Braille interactif pour apprendre l’alphabet Braille ; un conte sensoriel sur un livre cousu afin d’associer des expériences tactiles et sonores au conte par le toucher d’objets 3D et/ou d’éléments en relief interactifs ; une frise chronologique 3D interactive pour apprendre les différents courants littéraires ou historiques d’une époque donnée ; une boîte à rythme corporelle afin d’associer certaines parties du buste à un son spécifique ; et bien d’autres. L’un des prototypes, le puzzle 3D interactif de Paris permettant de comprendre l’organisation géographique et historique de Paris, a été utilisé afin d’évaluer le bénéfice fourni par de telles méthodes en termes de performances mnésiques mais également de représentations spatiales chez les élèves déficients visuels (en collaboration avec l’Institut National des Jeunes Aveugles, Paris). Les résultats montrent un bénéfice substantiel en faveur de la carte 3D interactive (comparée à une carte thermogonflée), que ce soit pour les performances mnésiques comme spatiales. En parallèle, une autre étude a été réalisée avec le professeur Edouard Gentaz de l’Université de Genève. Cette étude portait sur la perceptibilité et l'agréabilitédes dessins texturés imprimés grâce aux imprimantes 3D, en comparaison avec des dessins en relief plus classiques (thermoformés ou par collage de matériaux) auprès d'enfants et adultes déficients visuels. Les résultats montrent que les dessins texturés imprimés offraient une aussi bonne reconnaissance des images que celle offerte par les dessins texturés par collage de matériaux. Ainsi, l'impression 3D est une technique prometteuse pour les instituts spécialisés de par le bénéfice de temps de production du matériel pédagogique qu'elle offre pour les activités des enseignants.

 

2010 - 2014 : Thèse de Doctorat

Giraud, S. (2014). L’accessibilité des interfaces informatiques riches pour les déficients visuels. Thèse de Doctorat de Psychologie. Université de Nice Sophia Antipolis.

Mon travail de thèse s’appuie sur un cadre théorique pluridisciplinaire (Psychologie cognitive, Ergonomie cognitive, Neurosciences, Informatique, Linguistique). Répondre aux besoins des déficients visuels lors de leur navigation web avec un lecteur d’écran est un enjeu primordial, d’autant plus que leurs besoins ne cessent de se transformer avec l'évolution des interfaces web qui deviennent de plus en plus riches. Dans cette optique, l’objectif était d’acquérir des connaissances sur le fonctionnement cognitif, notamment sur la charge cognitive des personnes déficientes visuelles, ainsi que sur leur comportement de navigation et leurs interactions avec les interfaces web. Nous avons ainsi recours à une analyse de l’activité (observation armée, enquête contextuelle) et à 3 expérimentations afin de mettre à l’épreuve une nouvelle façon de présenter l’information à partir d’une approche holistique. Les résultats de nos travaux montrent un bénéfice substantiel apporté par l'approche holistique concernant l’allègement de la charge cognitive des utilisateurs et l’utilisabilité de l’interface selon les 3 critères : efficacité, efficience et satisfaction. Ainsi, nous avons pu mettre en évidence des arguments probants pour promouvoir l’approche holistique afin de guider la conception d’interfaces et l’élaboration de solutions d’assistance à destination des utilisateurs de lecteur d’écran.

Enseignements

Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche en 2013-2014 (96h), Chargée de cours 2012-2013 (96h), Vacataire d’enseignement en 2011-2012 (15h) au département de Psychologie de l’Université de Nice Sophia Antipolis, de 2015 à 2018 (12h) au département de Psychologie de l’Université Jean-Jaurès de Toulouse, et en 2017-2018 (6h) au sein de l’unité de formation de Mathématiques et Interactions de l’Université de Bordeaux : 

Psychologie cognitive : Licence 1 de Psychologie (34h de TD)

Introduction à l’attention sélective :

Présentation des modèles de la mémoire et de l’attention selon les deux métaphores spatiale (Broadbent, 1958 ; Deutsch et Deutsch, 1963) et énergétique (Kahneman, 1973). Approfondissement des facteurs causaux et des facteurs d’évaluation de la charge cognitive (Kirschner, 2002).

 

Psychologie cognitive : Licence 1 de Psychologie (18h de TD)

Introduction à la perception visuelle :

Préambule sur le traitement de l’information au cours des étapes de la perception dans le cerveau. Démonstration à l’aide de nombreuses illusions d’optique (inhibition latérale rétinienne, illusions de mouvement, etc.). Présentation des pathologies de la perception (synesthésie, hallucinations, etc.).

 

Statistiques : Licence 1 de Psychologie (76h de TD)

Introduction aux statistiques descriptives et inférentielles :

Rappel sur les notions élémentaires (échelle de mesure, description d’une distribution, représentation graphique). Approfondissement des indices de tendance centrale et de dispersion ainsi que de la standardisation de variables et loi normale. Présentation de la corrélation et de la régression linéaire.

 

Statistiques : Licence 2 de Psychologie (60h de TD)

Consolidation des connaissances méthodologiques et statistiques acquises depuis la première année à partir d’une proposition d’un sujet d’études et des variables à mesurer par les étudiants. Création d’un questionnaire. Réalisation des traitements sur les données recueillies sur ordinateur. 

 

Accessibilité des systèmes interactifs pour personnes déficientes visuelles : Master 2 Ergonomie (6h CM)

Sensibiliser les futurs ergonomes à l'accessibilité des systèmes interactifs (interaction tangible, interfaces 3D interactives, réalité virtuelle, etc.) pour les personnes déficientes visuelles. Comprendre comment utilise un utilisateur aveugle un système interactif et quelles sont les améliorations à apporter aux systèmes pour concevoir une interface utilisable par cette population.

 

Accessibilité du Web : Master 2 Ergonomie (12h CM et 19h TD)

Sensibiliser les nouveaux ergonomes à l'accessibilité des interfaces informatiques pour les personnes handicapées. Comprendre comment navigue un utilisateur handicapé sur le web ainsi que la différence entre "utilisabilité" et "accessibilité".

 

Vacataire d’enseignement en 2015-2016 (20h) au département d’Informatique de l’Université Paul Sabatier de Toulouse :

Programmation ADA : Licence 1 d’Informatique (20h de travaux pratiques)

Apprentissage de l’algorithmique en langage informatique ADA. Rappel et entraînement sur les notions de typage et affectation, opérations, booléens, types dérivés et énumérés, fonctions et procédures, tri et complexité (tri à bulles, partition par pivot, partition dit « du drapeau », etc.).

Autres activités

2017 - 2018 : Création d’un MOOC anglophone sur le vieillissement et les technologies d’assistance domiciliaire à la personne âgée

2016 - 2018 : Rédaction d'articles journalistiques pour « Que-Dit-La-Recherche ? »

2015 - 2018 : Membre actif de l’association Femmes & Sciences

2015 - 2016 : Conception & Développement de plusieurs prototypes de systèmes 3D interactifs pour l’éducation des enfants déficients visuels utilisés au sein de l’Institut National des Jeunes Aveugles (INJA Paris) et de l’Institut des Jeunes Aveugles (IJA Toulouse); Nombreuses démonstrations de prototypes (GPEAA, 150 ans de l’IJA, etc.); Création et maintenance d’un blog dédié à la déficience visuelle et aux nouvelles technologies.

2013 - 2014 : Représentante des doctorants, & Encadrement d'étudiants de Master, LAPCOS (Université Côte d’Azur)

2009 - 2012 : Psychologue Ergonome chez IBM (Sophia Antipolis), LUDOTIC (Nice), & ALTEN (Paris)

2008 - 2018 : Nombreuses organisations et animations d’ateliers (fête de la science, Semaine du cerveau, Femmes & Sciences Association, Hackathon, Startup Weekend, DEVINT, etc.)