Karine CORRION, MCF

Responsabilités

chercheur (Maître de conférences)
Laboratoire Motricité Humaine, Expertise, Sport, Santé (LAMHESS)

Distinctions

Biographie

  • Thématique principale : Optimisation de la performance sportive de haut niveau 
    Thématique secondaire : Promotion de la santé par l’activité physique 

Pour en savoir plus, consultez ma fiche 

Mes travaux de recherche examinent principalement les apports de théories sociocognitives contemporaines : (a) le modèle de Dweck et Leggett (1988) dans sa reformulation récente (Cury et al., 2006), (b) le modèle de la théorie de l’autodétermination de Ryan & Deci (2000), (c) le modèle de la pensée morale et de l’action de Bandura (1991, 2001, 2003), et (d) la théorie de l’attribution causale (Weiner, 1980, 1985, 1986) pour mieux comprendre la contribution des facteurs psychologiques et les conséquences sur les comportements de transgression, de dopage, et de santé, ainsi que le rôle de la fatigue et des stratégies de récupération 

 

Ces travaux de recherches sont ancrés principalement dans l’axe 1 (Performances sportives) du Laboratoire Motricité Humaine, Expertise, Sport, Santé (LAMHESS)auquel je suis rattachée. Plus précisément, je travail sur la thématique « optimisation de la performance sportive de haut niveau ». En collaboration, je travaille secondairement également dans l’Axe 2 du LAHMESS (Activité physique et santé, dans la thématique promotion de la santé par l’activité physique).

 

Mots-clés : Motivation, comportements de transgression, croyances, capacités d’autorégulation, dopage, santé

Mes travaux de thèse ont eu pour objectif d’étudier les mécanismes d’autorégulation des conduites de transgression en sport.La thèse a pour titre : « Contribution à l’étude d’antécédents psychosociaux des transgressions en contexte sportif : apport des théories sociocognitives contemporaines ».Co-directeurs de thèse : Pr. Fabienne d’Arripe-Longueville et Pr. François Cury.

Ce travail doctoral s’appuie sur les modèles sociocognitifs de la pensée morale et de l’action de Bandura (1991, 2001, 2003), et de la motivation d’accomplissement de Dweck et Leggett (1988) dans sa reformulation récente (Cury et al., 2006) pour étudier certains antécédents psychosociaux des transgressions en contexte sportif. La première partie de la thèse est consacrée à l’étude de mécanismes d’autorégulation des conduites de transgression en sport. Plusieurs études préliminaires ont eu pour objet de valider en langue française trois questionnaires adaptés au contexte sportif afin de mesurer plusieurs construits des modèles théoriques de Bandura et ses collaborateurs (i.e., le désengagement moral, l’efficacité autorégulatrice de la pression sociale, et l’auto-efficacité relative aux compétences sociales). Nos résultats ont ensuite mis en évidence que ces mécanismes autorégulateurs constituaient des facteurs protecteurs des transgressions en contexte sportif (étude 2). Dans une seconde partie de la thèse, le modèle sociocognitif de la motivation d'accomplissement (Cury et al., 2006 ; Dweck, 1986 ; Dweck & Leggett, 1988) a été utilisé pour expliquer le jugement d'acceptabilité de la transgression en contexte sportif dans le cadre d’un devis corrélationnel (étude 3). Plusieurs études expérimentales ont ensuite été effectuées et ont montré l’influence : (a) des buts motivationnels sur le comportement de transgression (étude 4) ; et (b) des théories implicites de l’habileté (entité vs incrémentielle) sur le comportement de transgression (étude 5). En conclusion, les modèles théoriques retenus ont permis de mettre au jour le rôle de nouveaux construits, constituant des antécédents psychosociaux proximaux ou distaux des conduites de transgression en contexte sportif. Mots-clés :transgression, autorégulation, auto-efficacité, buts motivationnels, théories implicites, fonctionnement moral

Recherche et activités
Domaines de recherche
Psychologie sociale et de la santé
Sciences Humaines et Sociales
Projets de recherche

2017-2019 : Rôle des perceptions de soi et des affects négatifs dans la relation entre burnout et intention de dopage : approche corrélationnelle et expérimentale.

2016-2017 :Facteurs d’engagement et d’abandon en Ultra-Trail : rôle de la fatigue et des stratégies de récupération

Ce projet s’est attaché à étudier : (a) la contribution des facteurs sociologiques, psychologiques, et des facteurs liés à la préparation physique dans l’explication de l’abandon vs.la performance en Ultra-trail; et (b) le rôle de la fatigue et de la tolérance à la douleur dans l’engagement/désengagement en Ultra-trail ; et les relations entre stratégies de récupération, stratégies de coping et blessures dans les sports d’ultra-endurance

2013-2016 :« Dire non au dopage » : antécédents et modalités de développement des compétences psychosociales (CPS) chez les sportifs de haut niveau ».Bourse de recherche de l’Agence Mondiale Anti-dopage (AMA-WADA)

Enseignements

 

Mes activités d’enseignement s’inscrivent dans différents champs de la psychologie sociale (du sport, de l’éducation, et de la santé) à tous les niveaux du cursus STAPS de la L1 au  Master.

Autres activités

Co-coordinatrice du parcours « Parcours activité physique, santé et nouvelles technologies »au sein du projet MEDITES (2015-2018). MEDITES est un projet de structuration et d’innovation territoriales pour le développement de la culture scientifique technique et pour l’égalité des chances.L’objectif principal de MEDITES est de donner aux jeunes accès à la culture scientifique, éveiller la curiosité et l’esprit critique, y compris et surtout de ceux qui se trouvent socialement et/ou territorialement le plus éloignés de cette culture.L’objectif principal de ce parcours est d’amener les adolescents à comprendre l’importance de l’activité physique pour la santé à tous les âges de la vie, et le rôle joué et jouable par les nouvelles technologies. L’objectif secondaire est de faire découvrir aux élèves les métiers des sciences du sport et de la santé, et de leur offrir de nouvelles perspectives d’orientation professionnelle. Le fil conducteur est la santé par l’activité physique (Structures partenaires :CIU-Santé, Ville de Nice, Laboratoire CoBTek).