L'ancienne caserne

L'ancienne caserne Riquier des chasseurs alpins au début du XXème siècle :

Caserne chasseur salpins 1

Le bâtiment dit de « l’Horloge » a été construit en 1887 pour accueillir le 6ème puis le 7ème bataillon de chasseurs alpins (les Diables Bleus, appellation qui aujourd'hui a donné l'adresse postale du campus). Il s’appelait à l’origine « Regnault de St Jean d’Angély » (nom d’un maréchal du 1er Empire). Au lendemain de la 2ème guerre mondiale, il accueille le 22ème bataillon qui restera jusqu’en 1976. L’état major y était installé (chambres, dortoirs, etc.). Il a servi de dépôt puis il a reçu la délégation militaire départementale. A partir de 1976, le bâtiment est laissé à l’abandon jusqu’en 2002, date à laquelle l’ensemble des bâtiments est racheté par la ville de Nice, en vue d’être transmis à l’Université Nice Sophia Antipolis.

Le projet de rénovation du bâtiment (mis en service en septembre 2010) ainsi que de la construction de la bibliothèque universitaire attenante a été confié aux architectes Phine et René DOTTELONDE associés à l'Atelier Festino Architectes qui ont travaillé dans l’esprit d’un campus ouvert sur la ville. La Bibliothèque Universitaire et la MSHS constituent un ensemble majeur dans la définition spatiale d’un quartier, en totale restructuration.

Dans cette optique, cet ensemble s’affirme à la fois par son architecture mais également par sa relation avec l’espace public. La présence d’un vaste parvis favorise cette dernière ambition. Ce parvis s’orne D’une place à l’autre qui est le titre générique d’œuvres monobloc de Jean-Christophe Nourisson, en béton composite teinté dans la masse, qui invitent à de nouveaux usages.

La richesse et l’intérêt du projet tiennent à la cohabitation / juxtaposition de l’ancienne caserne – lieu de mémoire – avec un bâtiment d’une architecture d’écriture contemporaine. Ces deux bâtiments sont réunis par un grand auvent, élément fédérateur qui prolonge le parvis et sert d’espace protégé de convivialité. Sous cet auvent est située l’entrée commune donnant accès aux deux entités. Cette entrée est un volume simple vitre surmonté d’une passerelle de liaison entre la MSH et la Bibliothèque Universitaire. La volonté de placer les deux équipements dans une situation identique sur le parvis fait qu’ils sont également visibles et qu’ils participent de manière équivalente à la qualité de l’ensemble.

Le nombre important de bureaux de petites tailles ont amené naturellement à implanter la MSHS dans l’ancienne caserne, où les murs de refend, par leur rythme, prédestinent à l’implantation de bureaux de petites surfaces. Cette configuration a permis de conserver, pour des raisons économiques, la quasi-totalité de la structure porteuse. Seule fait exception la zone centrale afin de créer un espace d’une certaine ampleur avec un volume sur deux niveaux et l’implantation d’un escalier monumental, ainsi qu’une salle de conférence significative. Des bureaux ont également été aménagés dans les combles de la toiture sans toutefois modifier sa géométrie. L’éclairage naturel sous les combles respecte l’harmonie de la façade.

 

Caserne chasseurs alpins 2

Très populaires, les Alpins furent utilisés par Paris pour intégrer les populations annexées en 1860. Avec clairon et caisse claire, entre ski, missions de reconnaissance, batailles de fleurs, patrouilles et manœuvres, ils servent le drapeau tricolore. Troupe d’élite, enfants de Nice, ils s’illustrèrent par leur courage durant les terribles combats de la Grande Guerre et les « verriers » de la Belle Epoque devinrent « nos Diables Bleus » qu’on retrouve ensuite sur tous les fronts et dont se souviendra Louis Nucéra.

A Nice, stationne le 6e BCA de 1888 à 1914, le 7e jusqu’en 1900 et surtout le 22e, cher aux Niçois, de 1920 à 1939. Revenu du 1er avril 1951 jusqu’à sa dissolution en 1976, le bataillon est cantonné entre Riquier et Saint-Roch. S’ajoute le 2e régiment d’artillerie de montagne qui fournit les batteries alpines aux BCA et on peut noter que le 159e régiment d’infanterie alpine fut créé à Nice.

 

Caserne chasseurs alpins 3

Vue d'ensemble du bâtiment de l'Horloge et du site St Jean d'Angély 3 (campus universitaire) 2018/2019 :

Vue d'ensemble Bâtiment Horloge - St Jean d'Angély 3