Projet 1 : Inégalités, discriminations, mobilités dans les cadres scolaire et professionnel (IDiMoSP)

Porteurs de projet

Personnes réellement impliquées (effectif global + détail nom, statut, laboratoire) :

Laboratoires et/ou équipes UNS concernés

Partenaires

Objectifs

Resp. V. Erlich (URMIS) et Alessandro Bergamaschi (URMIS)

Ce projet aborde la problématique des inégalités, des discriminations et des mobilités dans les cadres scolaire et professionnel, en France et à l’étranger. Plus précisément, il s’intéresse aux processus et mécanismes sociaux et psycho-sociaux sous-jacents aux discriminations du point de vue de ceux qui la mettent en œuvre comme du point de vue de ceux qui la subissent. L’analyse du rôle des institutions et des individus dans la production des inégalités sera prise en compte sous le prisme des politiques socio-éducatives, d’inclusion scolaire et professionnelles. Il donnera lieu à des questionnements interdisciplinaires sur le rapport à la différence, à l’altérité et à ses conséquences pour les individus victimes de discriminations.

- Les discriminations en milieu éducatif  selon l’« origine migratoire » : elles concernent aussi bien l’analyse des politiques publiques scolaires, que celle des pratiques pédagogiques, des fonctionnements des établissements scolaires ou encore de la question du « vivre ensemble » ou de la mixité (sociale, sexuelle, ethnique) qui caractérise le quotidien des élèves et du personnel d’éducation ; une attention particulière sera portée aux formes de subjectivation des ressentis de discrimination chez les populations scolarisées en situation minoritaire.  

- Les discriminations en milieu professionnel selon l’origine « migratoire », « sociale », le « genre » et l’ « âge » : elles visent l’analyse des processus discriminatoires mis en œuvre par les marchés de l’emploi en ciblant à la fois les niveaux micro et macro, et en se focalisant sur les ressentis et les subjectivations des victimes.

- Les mobilités, circulations et expériences migratoires des jeunes et des étudiants : tout en s’interrogeant sur les mécanismes d’internationalisation de l’enseignement supérieur qui modifient les circulations des savoirs, cette thématique permet de mieux appréhender les mobilités des élites scientifiques dans le monde ainsi que les mobilités des jeunes pour études, à partir de leurs expériences migratoires, de leurs projets de vie, de leurs imaginaires et de leurs perceptions de l’altérité.

- Expériences de discrimination et conséquences psychosociales : il s'agit de comprendre comment les expériences de discrimination influencent la construction sociale des personnes au niveau du rapport à soi, à autrui et plus largement sur les priorités de valeurs et sentiments de justice.

- Altérité, environnement éducatif inclusif et risques d’exclusion sociale et professionnelle : il s’agit ici de questionner le processus de reconnaissance positive de l’altérité sous le prisme du handicap en milieu scolaire et professionnel, et d’analyser les freins au processus d’inclusion et d’égalité des chances.  

- Laïcité, religion et altérité : il s’agit de questionner la gestion du pluralisme religieux à l’épreuve de l’offre scolaire en régime de laïcité. Cette perspective se situe au croisement d’une approche pluridisciplinaire et aux frontières de plusieurs thématiques. L’objectif est de développer des connaissances et des outils d’analyse et de compréhension du phénomène dans un espace scolaire en reconfiguration.

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Les laboratoires URMIS (UMR CNRS 8245 – IRD 205), LAPCOS (EA 7278) et LIRCES (EA 3159) souhaitent mettre à jour l’édition 2006 du colloque intitulé « Discrimination : perspectives de la psychologie sociale et de la sociologie ». Ces équipes membres de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société Sud-Est, se sont engagées dans une réflexion pluridisciplinaire sur la thématique des discriminations qui permet de croiser les approches sociologique, psychosociale et narratives. Elles animent le groupe « Inégalités, discriminations, mobilités dans les cadres scolaire et professionnel – IDiMoSP » au sein de l’Axe 3 de la MSHS.  

Cette journée d’études prévoit la participation de Vincent Yzerbyt, professeur de psychologie sociale à l’Université catholique de Louvain (Belgique), reconnu comme l’un des grands spécialistes internationaux dans le domaine de la recherche sur les discriminations et Margarita Sanchez-Mazsas psycho-sociologue à l’Université de Genève (Suisse) connue pour son approche au croisement de la sociologie et de la psychologie sociale. Ensuite, Sharon Walker sociologue de l’éducation à l’Université de Cambridge (Grande Bretagne) est une doctorante déjà primée pour ses recherches sur l’approche des discriminations à travers la théorie critique de la « race ». Enfin, Bram Lancee professeur de sociologie à l’Université d’Amsterdam représente une référence de premier plan pour les études menées dans les pays d’Europe du nord. Cet événement scientifique permettra donc d’accroitre les collaborations internationales et le rayonnement de l’Université Côte d’Azur sur la question de la lutte contre les discriminations en ouvrant la voie à des réflexions à échelle européenne. 

Ce projet aboutira dans l’organisation d’une journée d’études prévue à la fin de l’automne 2020.

Thématiques

Financements

  • Financement Université Paris Lumières : Programme MIGRITI (Subjectivités et rapports aux institutions de socialisation dans l’immigration et l’itinérance : la participation socio-scolaire des enfants
  • Financement d’une recherche portant sur l’éducation à la citoyenneté par le CNESCO (Centre national d’évaluation du système scolaire), associant l’Université de Nice, de Cergy-Pontoise et le CNESCO.