Explosivité, gainage, coordination et technique, un ajustement minutieux vers l’excellence des champions !

Alain Quintallet, préparateur physique de l'Equipe de France A de handball Masculin, a tenu le jeudi 8 juin à la Faculté des Sciences du Sport, une conférence intitulée « Préparation physique des "Experts", champions du monde de handball 2017 », suivie par une illustration pratique d’une séance de gainage et de coordination/vitesse.

Originaire de la bourgogne, joueur de handball et professeur d’EPS, Alain Quintallet entraine dans les années 90, les équipes féminines et masculines de Dijon. Il devient par la suite entraineur et préparateur physique à Sélestat. Puis, préparateur physique de l’équipe de France A masculine de handball en 2004.

A l’initiative conjointe de Max Esposito, ancien enseignant responsable du handball de la Faculté des Sciences du Sport et de Serge Colson, Doyen de la Faculté des Sciences du Sport et du laboratoire LAMHESS, l’après-midi sportive a accueilli plus de 80 personnes, professionnels du sport et de clubs sportifs venus de tout horizon. Pour introduire la conférence, Serge Colson, a tenu à remercier chaleureusement Alain Quintallet d’avoir accepté l’invitation, ainsi que la Commission de la Recherche de l’UNS pour son soutien financier. Il rappelle à cette occasion que cette conférence s’inscrit dans le cycle des conférences organisées de façon récurrente depuis un an maintenant et qu’elle concerne le premier axe de recherche du laboratoire LAMHESS relatif à la performance sportive (le second relevant des bienfaits de l’activité physique à des fins de santé).

Alain Quintallet entame sa présentation sur l’analyse de l’activité et des items physico-techniques des joueurs à partir de vidéos. En tant que préparateur physique, il montre que les phases d’accélération, d’explosivité et de blocs sont les plus décisives, mais également les plus impactantes, devant nécessiter un travail spécifique de préparation physique. Les qualités physiques d’explosivité, de coordination, de technique mais également de gainage dynamique sont, selon lui, les qualités qu’un joueur de handball doit absolument travailler et développer beaucoup plus que la spécificité cardio-pulmonaire qui aurait tendance à limiter le développement des capacités d’explosivité.

Il illustre ensuite son approche de la préparation physique des joueurs lors des championnats internationaux et prend comme exemple concret, les jeux olympiques de Rio, préparation qui doit faire alterner travail technique, travail physique, et phases de rupture pour que l’athlète soit à son meilleur niveau de performance les jours « J » (i.e., pour tous les matches du tournoi Olympique). Un des éléments les plus importants pour l’amélioration de l’explosivité en handball est le travail musculaire, clé de voûte du développement de la puissance et de la vitesse. Le gainage au sol et spécifique à la discipline, associé au travail de musculation, assure cette transmission des forces entre les différentes chaînes musculaires des membres inférieurs et supérieurs.

La clé de la réussite : des séances d’entrainement qualitatives, très courtes, dont l’objectif majeur est l’optimisation de la performance par un travail qualitatif sans fatigue.

La clé de son (leur) succès : des fondements scientifiques, du génie et de l’innovation, une équipe « d’experts »….et le défi est gagné car ne l’oublions pas, depuis ses prises de fonction en 2004 avec ces différentes équipes, les « costauds » puis les « experts » ce n’est pas moins de 9 médailles d’or dans les tournois internationaux majeurs !